EDONIS

Coupé hors normes dignes des meilleures "supercars" du début des années 90, il est en fait issu de la Bugatti EB110. Il a d'ailleurs été mis au point par une partie de l'équipe qui avait travaillé sur cette Bugatti de l'ex-ère Volkswagen. Belle référence. D'autant qu'ici, non seulement le V12 a gagné près de 100 ch., mais, en plus, il s'agit d'une simple propulsion et non d'une intégrale. Superbement réalisée, tirée à 21 exemplaires, l'Edonis coûte la bagatelle de 760 000 €.

(2001) 21 ex. (en vente sur commande)

680cv, 365 Km/h

 

 

 

retour